Piero Lissoni en Toscane


Piero Lissoni est l’un des plus grand designers italiens vivant.

Il dessine notamment pour les marques Porro, Living Divani, Cassina, B&B Italia, Glass Italia, Kerakoll Design House, mais aussi bien d’autres…

On le voit ici dans son élément, au repos en Toscane, dans sa maison, qui s’avère lui ressembler totalement !

Une maison d’enfant dit il… un enfant chanceux de pouvoir s’exprimer dans un métier créatif et ouvert, qui se nourrit d’expériences et de rencontres cultivées ou spontanées, aux 4 coins du monde. Piero Lissoni se découvre un peu poète, beaucoup en expérimentation… adepte du « less is more », il nous présente pourtant une maison pleine d’anecdotes et d’inspirations étonnantes : le designer star de Cassina – entre autres – est sorti de son atelier, et nous raconte une histoire très personnelle !

Ice Cube on Ray & Charles Eames House


« you always gotta have a plan »

… dixit Ice Cube, le célèbre rappeur californien, qui nous invite à une visite de la mythique maison n° 8 du non moins mythique couple d’architectes designers Ray & Charles Eames.

2 jours pour bâtir une maison modulaire, efficace et en totale harmonie avec la nature… simplicité, espaces essentiels, bien être : un contraste surprenant avec le monde de consommation qui se développait à l’époque !

Ice Cube, les Eames, Los Angeles, Californie… des années 50 à aujourd’hui : drôle de mélange, suivez notre guide architecte !

Axel Vervoordt, l'esthète du zen


Le belge Axel Vervoordt est un influenceur puissant d’atmosphères.

Sa vision réformatrice de la décoration, nourrie à la beauté fragile de l’imperfection et à l’éloge d’un vide qui libère les énergies saturées par le superflu confine à une sorte de dandysme zen.

Antiquaire à l’origine, décorateur puis galeriste à Anvers et Hong Kong, il a réhabilité Kanaal, une ancienne malterie anversoise, dont il a conservé la pureté de l’architecture industrielle. Il met en lumière des œuvres de Fontana, Anish Kapoor ou El Anatsui, mais aussi deux mouvements d’avant garde un peu oubliés : Le japonais Gutaï et le mouvement Zero de son compatriote Jef Verheyen.,

Il aborde la curation de manière intuitive, lors des Biennales d’Art de Venise, avec Artempo, In-Finitum, Tra et Proportio, ses expositions sur des thématiques ésotériques, déployées entre les murs somptueusement décatis du Palazzo Fortuny.
Fasciné par la spiritualité orientale, il est prescripteur du Wabi Sabi, un état d’esprit qui privilégie les matières organiques et consacre la beauté des choses impermanentes, incomplètes, sobres, humbles et donc atypiques… Sa décoration systémique fait également dialoguer l’art avec l’artisanat et les civilisations avec l’époque contemporaine.

Esthète, Vervoordt veut élever l’ameublement au rang de philosophie et disqualifie l’ostentation au profit d’une simplicité qui libère les lieux de la confusion et dénote la beauté et la pureté des objets, du mobilier, des oeuvres.

Si Vervoordt peut être considéré comme un gourou de la décoration, alors Bel Œil se proclame son adepte inconditionnel !

Julian Schnabel at Philip Johnson's Glass House


La Maison de Verre de l’architecte moderniste Philipp Johnson est une référence, à laquelle Bel Œil est très attaché : simplicité, humilité et fonctionnalité, espaces tout en transparence, qui laissent la nature s’exprimer au gré des saisons…

Philipp Johnson et son compagnon furent de grands collectionneurs.

la visite guidée de la Glass House par Julian Schnabel, un de leurs artistes favoris, est à la fois touchante, et passionnante tant le peintre et réalisateur de films, est lui même ému et sensible aux lieux…

Un véritable homage, rendu par un grand artiste contemporain.

L. Mies van der Rohe

L'architecture comme langage


Ludwig Mies van der Rohe nous parle d’architecture… Less is more !

Le grand architecte allemand, membre du Bauhaus en son temps, puis auteur de nombres de bâtiments mythiques en Amérique notamment, nous ouvre son regard sur la construction, et les modes d’habitation… Il insiste sur la complémentarité des arts plastiques, de la sculpture et de l’architecture, comme ce fut défini par Gropius et ses disciples de Dessau dans les années 20.

Bel Œil garde en mémoire sa série de mobiliers Barcelona, conçus pour meubler le pavillon de l’exposition universelle à Barcelone en 1929, et toujours édités par Knoll International aujourd’hui…