Florence Knoll

Florence Knoll

En mai 1917, Florence Knoll a fêté ses 100 ans et la société éponyme qu’elle a développée avec son mari Hans depuis 1943 et au delà de sa mort survenue en 1955 n’a pas pris une ride.

Orpheline à 12 ans, elle intègre la Cranbrook Academy of Art dirigée par Eliel Saarinen dont elle va devenir une sorte de pupille. Elle y aiguise son regard et sa mine de plomb montrant dès l’adolescence des intuitions très sûres dans le domaine de l’architecture et du design. En seulement une quinzaine d’années, sa société va éditer les 10 à 12 pièces de mobilier contemporain les plus iconiques du 20ème siècle dont la chaise Tulip de Eero Saarinen ou encore la Diamond Chair d’Harry Bertoia. Également designer, elle a conçue des pièces remarquables pour étoffer la gamme Knoll tel que l’intemporel canapé 1206, en 1954.

Par son approche holistique du design, elle a fait évoluer à elle seule de façon remarquable la discipline et a pour ainsi dire conceptualisé le design corporate en développant au sein de Knoll le Planning Unit. Marketing intelligent, multiplication de showrooms et surtout ciblage des clients dans les hautes sphères du pouvoir économique, avec l’équipement des sites Rockfeller, IBM ou CBS, Florence Knoll demeure l’impératrice du design qui aura su surfer sur la prospérité des fifties et installer durablement la réputation de Knoll International.