Les Bourroullec sont avec les Castiglioni les autres frères de sens du design qui partagent sans problème un égo à deux et une vision synchrone presque archaïque. L’aîné Ronan est issu des Arts décoratifs, Erwan son cadet de 5 ans, de l’école d’art de Cergy. Tout va très vite pour le tandem crée en 1999, Chicago leur consacre une rétrospective dès 2012. Consacrés par le MoMA de NYC, et les majors Magis, ou Cappellini ils participent à cette évolution du design qui promet un avenir à l’artisan en étudiant la poterie à Vallauris et la laque urushi au Japon.

En 2000, leur design épuré et ludique remporte la gageure de dessiner le lit-clos breton du 3ème millénaire devenu “cabane à dormir” pour le compte de Capellini, partenaire industriel majeur des deux frères. Variante de cette micro-architecture, l’Alcove sofa créé en 2006 autonomise un espace confidentiel particulièrement adapté aux lofts ou aux open spaces. Du design modulaire découlent aussi les parois évolutives Clouds ou leur claustra d’algues, autofinancée parce que personne n’y croyait, mais vendue depuis à 8 millions d’exemplaires !
Tout ce qu’ils extrapolent de la réalité marque de leur virtuosité sans frime l’habitat domestique : Frères Lumière avec la liane lumineuse en cristal Swarovski qui éclaire aujourd’hui un escalier de Versailles. Autre lampe qui se place naturellement dans l’espace – comme le ferait une plante, la Aim éditée par Flos.
Leur écosystème créatif s’organise autour d’une nature inspirante, l’expressivité de la forme juste par une ergonomie intuitive et un slow design au fort potentiel poétique.
Si réservés qu’on les surnomme « les mormons du design » ils aspirent à une optimisation des usages et à l’embellissement d’un monde encore trop saturé d’objets “discutables moches ou mal pensés”.